La grande faucheuse ou l'allegorie de la mort !

Dieux de la Mort -

La grande faucheuse ou l'allegorie de la mort !

de lecture - mots

la faucheuse ou encore la grande faucheuse, désigne la mort. L'expression exprime une allégorie de la mort dans notre culture européenne. mais au fait , c'est quoi une allégorie?

En littérature, l'allégorie est une figure rhétorique qui consiste à exprimer une idée en utilisant une histoire ou une représentation qui doit servir de support comparatif. ici la mort est représenté par un squelette habillé de noir , portant souvent un long voile en lambeaux et tenant une faux usée dans sa main.

La faucheuse vient rendre visite aux personnes vivantes pour leur annoncer leur mort et leur faucher la vie. Ce personnage fictif que l'on nomme couramment la faucheuse d’âme représente la mort qui vient happer les pauvres mortels est connu dans le monde entier mais sous différentes appellation suivant les populations.

la grande faucheuse grimm repear

C'est quoi la mort ?

La mort est l'état irréversible d'un organisme biologique ayant cessé de vivre. Cet état se caractérise par une rupture définitive dans la cohérence des processus vitaux (nutrition, respiration…) de l'organisme considéré. Au niveau cellulaire, la mort désigne l'arrêt des fonctions de base d'une cellule. D'un point de vue médico-légal la mort d'un être humain est le moment où le corps commence à se décomposer.

la mort et les religions !

  • Dans le Judaïsme. D'après le Midrash, l'ange de la mort a été créé par Dieu lors du premier jour.
  • Dans l'animisme, la mort est perçue comme une continuité, au point que l'on puisse dire qu'il n'y a pas vraiment de mort dans le langage animiste.
  • Pour les athées la mort ne recèle aucun mystère métaphysique : elle n'est pas plus difficile à appréhender que ne l'est le sommeil profond, et il n'existe pas plus de vie après la mort qu'avant la naissance.
  • La mort n’est qu’un passage d’une vie à l’autre dans le bouddhisme qui ne reconnait ni les concepts de dieu, ni d'âme.
  • Dans le christianisme, la conséquence de la mort physique est la séparation du corps avec l'âme qui est immortelle.
  • L’hindou croit en une vie après la mort, le corps n’étant qu’une enveloppe matérielle temporaire.
  • Dans l'islam, la conséquence de la mort du corps est la séparation de celui-ci avec l'âme , c'est l'ange de la mort, nommé Malak Al Mawt, qui est chargé de cette tâche.
  • Dans le jaïnisme, comme dans l'hindouisme, l'âme est soumise au cycle des naissances et des morts.
  • Dans la religion juive, on considère que la mort est l'arrêt irréversible du battement cardiaque.
  • Les spirites considèrent que chaque individu existe avant sa naissance et s'incarne sur la Terre pour progresser et vivre une expérience éducative.
  • Les Témoins de Jéhovah, croient que lors de la mort le corps retourne à la poussière (Ecclésiaste 3:20). La mort pour les Témoins de Jéhovah est donc le contraire de la vie.
  • Pour les saints des derniers jours (mormonisme), la préexistence, vie avant la naissance en présence de Dieu, la vie sur terre, temps de mise à l’épreuve et d’expériences, et la vie après la mort font partie du plan de salut.

Mythes et légendes de la Mort

A ce jour , il n'existe aucune personne sur terre qui ne connaissent la grande faucheuse !  Mythes et légendes sont nombreuses a narrer son histoire macabre, mais quel est son origine ?
Étymologiquement, la faucheuse tire son origine de faux, l'outil servant au jardinier donc la fonction est de faucher, couper l'herbe ou les blés. C'est a dire que symboliquement , la faucheuse vient faucher la vie.

Historiquement , la grande faucheuse est un personnage imaginaire , souvent un squelette habillé d'un voile sombre en lambeaux tenant une faux entre ses mains. La Mort a été représentée en tant que figure anthropomorphe ou comme personnage fictif dans de nombreuses mythologies et cultures populaires.

Laissez nous vous plonger dans les méandres des mythes et légendes sur la Grande Faucheuse au travers de notre boutique tête de mort.

La faucheuse et ses dessins

Peindre la grande faucheuse était chose courante au Moyen Age et sa représentation dans les peintures de la Renaissance sont légion, comme dans les oeuvres du peintre Pieter Bruegel l'Ancien qui dessina la grande faucheuse dans Le Triomphe de la Mort en 1562. bien entendu d'autres tableaux ou dessins font de la faucheuse , l’héroïne , nous aborderons un article complet sur le sujet prochainement.

Le Triomphe de la Mort en 1562 du peintre  Pieter Bruegel

La grande faucheuse dans la mode

Vous ne le saviez peut-être pas, mais toute l’industrie de la mode s’est codifiée et développée face à la mort. il suffit pour cela d'explorer l’important phénomène des robes portées par les proches du défunt après sa disparition. Un style très réglementé qui a permis au noir d’émerger comme «la» couleur glamour, chouchou des modeux de tous bords et synonyme de chic.

les vêtements de deuil ont longuement été une industrie florissante.En effet, après le total black de mise pendant la première année de veuvage, il était admis qu’on glisse vers des tenues de «demi-deuil», grises ou violettes –accompagnées de bijoux spéciaux et densément brodées– qui rivalisaient avec les tenues de mariage.

la mode du deuil pour la mort

l’industrie de la mode est restée fidèle à une certaine mise en scène du chagrin. La mode a donc décidé de maintenir le mythe du voile noir qui habille depuis la nuit des temps la faucheuse.

Aujourd'hui , la mode gothique reprend a merveille , les codes de la mort pour habiller ses aficionados. le monde des bikers n'est pas en reste avec leur tenue provocante et effrayante a l'effigie de la grande faucheuse qu'il défie chaque jour en enfourchant leur moto.

t shirt tete de mort la grande faucheuse


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.